Psychologie et neuropsychologie des perturbations cognitives

logo pnpc

Présentation

L’objectif du master est de former des psychologues spécialisés dans le diagnostic et la prise en charge des troubles du fonctionnement cognitif, repérables dans les activités non spécifiques et dans les tâches particulières auxquelles sont confrontés les individus dans le cadre de leur activité journalière.

Au-delà de la démarche classique consistant à évaluer les activités intellectuelles en termes de performances générales, les futurs praticiens sont formés à l’analyse précise des différentes fonctions et des différents processus impliqués dans des situations particulières chez des individus ou groupes d’individus (Analyse de Protocoles Individuels). Ils devront ainsi être capables de diagnostiquer la nature du trouble en faisant la part de ce qui relève du dysfonctionnement cognitif proprement dit et de ce qui relève d’une mauvaise adéquation entre les situations d’apprentissage et l’individu. Les outils qu’ils apprendront à utiliser, et à créer, prendront appui sur les cadres théoriques issus de la psychologie cognitive et de la neuropsychologie.

A l’issue de la formation, les étudiants auront acquis des connaissances spécifiques et transversales :
– description et étiologie des perturbations, incidences sur l’intégration scolaire, professionnelle, sociale
– fonctions cognitives et processus cognitifs, neurologiques, psycho-affectifs sur tout l’empan de vie (sauf le bébé et le nourrisson)
– méthodologies de recherche et d’interventions sur le terrain
– méthodologies statistiques dans les études de groupes et les études de cas cliniques
– utilisation et création d’outils de diagnostic
– utilisation et création d’outils de remédiation

Ces connaissances fourniront de multiples compétences, parmi lesquelles :
– connaître les institutions
– maîtriser les outils logiciels
– analyser la littérature scientifique et clinique en langue française et en langue anglaise
– analyser un texte ou une situation clinique
– synthétiser des données
– travailler en groupe pluridisciplinaire
– animer une équipe, une réunion
– rédiger des comptes rendus pour différents destinataires
– rédiger une note de recherche
– rédiger CV, lettre de motivation
– présenter une intervention orale à l’aide d’outils logiciels
– analyser une demande clinique et la situation dans laquelle elle s’exprime
– conduire un entretien
– organiser et superviser un travail d’équipe pluri-disciplinaire
– analyser les observables et élaborer des modèles de simulation de ces observables
– (analyse de protocoles individuels): nature des connaissances implicitement ou explicitement mobilisées dans l’activité; ressources externes et internes demandées lors de la réalisation de ces tâches
– utiliser et élaborer des outils diagnostiques
– utiliser et élaborer des outils de remédiation
– respecter le code de déontologie des psychologues
– intervenir dans le cadre de formations auprès de publics variés

Rendez-vous sur le site du master pour en connaître plus sur : la formation, les intervenants et l’organisation et pour plus d’informations, (la plaquette sera bientôt mise en ligne)

Témoignage :

Je suis convaincue qu’il est celui qui prépare le mieux les psychologues à une prise en compte holistique de la personne présentant des troubles cognitifs. Quel rôle pouvons-nous jouer pour la personne elle-même, mais aussi sur son environnement matériel ou humain (famille, proches, professionnels qui accompagnent ces personnes).
Ma pratique professionnelle et mes différentes recherches depuis toutes ces années m’ont convaincue de l’importance des connaissances et compétences enseignées dans ce Master.
Le nombre d’heures de stages entre le Master 1 et le Master 2 est très élevé lorsque l’on compare à d’autres masters de psychologie. Là encore c’est un point fort!

Vous l’aurez compris, je le recommande vivement !

Virginie MATTIO, Neuropsychologue, diplômée en 2004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *